Pourquoi si peu de nouvelles recettes de cosmétiques maison

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Désolée,  je ne publie plus très souvent mes recettes de cosmétiques sur mon blog mais je continue à faire mes propres cosmétiques maison sur notre voilier. Vous voulez savoir pourquoi?Sur un voilier il y faut économiser l’eau douce mais on prend quand même soin de soi et se lave quand même…. Nous utilisons du savon, de la crème (solaire ou après-solaire), du shampoing, du démaquillant, du déodorant etc  que j’ai réalisé moi-même selon mes propres recettes. L’avantage est que je sais exactement ce que j’ai mis dedans donc pas d’ingrédients agressifs ni pour la peau ni pour l’eau (et oui tout va dans la mer).

Les raisons pour lesquelles je ne publie presque plus de recettes de cosmétiques sur le blog sont les suivantes:

  • mauvaise ou pas du tout de connection internet
  • la flemme: quand il fait beau et chaud j’ai plus envie de me baigner que de rédiger des billets pour le blog. De plus je rédige la majorité des billets du blog „vela dare“ en français et en allemand, ce qui prend déjà beaucoup de temps.
  • la balance ne fonctionne pas sur un voilier qui bouge: donc je fais pas mal de cosmétiques au „pif au mètre“ en fonction de mon expérience et ne mesure presque pas les quantités d’ingrédients. Où alors j’utilise juste mes mini-cuillières (ce qui n’est pas très précis donc inutilisable pour rédiger un blog de recettes de cosmétiques…). Je vous rapelle que pour réaliser des savons, il est indispensable d’avoir une balance afin de ne pas avoir de problèmes avec la soude!
  • Je n’ai pas beaucoup d’idées et pas de nouveaux ingrédients et je réutilise souvent des anciennes recettes dont je modifie seulement 1 ou 2 ingrédients en fonction de ce que j’ai à disposition (mon stock diminue de plus en plus…)

J’avais déjà rédigé un billet avec quelques photos de mon „coin cosmétique“ sur le bateau. Vous trouvez l’article ici.

Mais je vais essayer d’être un peu plus assidue dans le futur et de publier un peu plus.

Nos amis Christian et Michèle m’ont apporté le nouveau livre d’Eliane Zimmermann sur les huiles essentielles: „Aromatherapie für Pflege- und Heilberufe“. C’est un livre classique (ici la nouvelle édition, soit la sixième) pour avoir de bonnes bases en aromathérapie dans les pays germanophones. Je n’ai pas encore eu beaucoup de temps pour le consulter en détails mais j’aime beaucoup le fait que les particules principales contenues dans chaque huile essentielles soient indiquées par des „gouttes“ plus où moins grandes sous chaque plante. De plus Eliane a épluché tous les articles scientifiques d’études humaines réalisées avec des huiles essentielles, ce qui montre bien dans quelles conditions leur efficacité a été démontrée.

Pour l’instant on a utlisé les huiles essentielles sur le bateau que pour soigner un rhume et des gencives enflammées et bien sûr l’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) pour toutes les petites blessures cutanées. Et de temps en temps l’huile essentielle de menthe pour mettre dans le taboulé… Mais avec ce nouveau livre j’ai de nouveau très envie de ressortir mes huiles essentielles, même si ce n’est que pour mettre dans un déo afin qu’il sente bon.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...