Huile d’argan alimentaire pour les cosmétiques?

Huile d'argan alimentaire pour les cosmétiques?

J’ai reçu de l’huile d’argan traditionelle de ma tante qu’elle a rapporté du Maroc. Elle sent bon les noix grillées. Cette odeur est charactéristique d’une huile alimentaire produite avec des amandons torréifiés. Je me demandais donc, si je pouvais l’utiliser pour mes cosmétiques. Voici les infos que j’ai trouvées:

L’huile cosmétique est fabriquée avec des amandons non torréfiés. Elle est inodore et de couleur très pâle. Le rendement est inférieur, ce qui pourrait expliquer son prix plus élevé.

J’ai trouvé cet article de Gharby et al. où des huiles produites avec des amandons torréfiés ou non et avec des modes d’extractions différents ont été analysées.

Les acides gras poly insaturés (acides gras essentiels) ou la vitamine E (tocophérols) sont responsables de l’intérêt (nutritionnel) de l’huile d’argan. Ils sont cependant très sensibles à l’oxydation.

Dans le tableau 2 de l’article mentionné ci-dessus, on peut voir le peu de différences de ces huiles. Il n’y a (presque) pas de différences pour les tocophérols (vit. E), le schoténol ou les acides gras entre l’huile cosmétique et les huiles alimentaires. Dans ces analyses, toutes les huiles provenaient du même batch d’amandons et seul le procédé différait, de plus ces huiles étaient fraîches (non oxydées) et avaient été préparées en respectant les bonnes pratiques de fabrication et d’hygiène. Je trouve intéressant la conclusion de l’article qui dit que  l’huile produite avec des amandons torréfiés (alimentaire) est moins sujette à l’oxydation et plus stable q’une huile produite avec des amandons non torréifiés.

Il n’y a pas d’indications pour les polyphénols dans la tabelle 2 de Gharby,  mais dans une publication de Kouidri et al. de 2015, il a été mesuré que l’huile alimentaire contient plus de polyphénols que l’huile cosmétique.

Je ne peux pas dire à quel point mon huile est « fraîche » ni si les bonnes pratiques de fabrication ont été respectées, mais elle ne sent pas le rance et elle devrait moins s’oxyder qu’une huile à base d’amandons non torréifiés. Je pense donc après avoir lu les deux articles (publiés dans des journeaux scientifiques, donc avec « peer review ») que je peux utiliser mon huile alimentaire dans mes cosmétiques (acides gras, schoténol et tocophérols sont similiaires). De plus comme j’aime cette odeur de noix grillées et que je trouve le fait d’avoir une crème jaune pâle très sympa, c’est parfait.

Sources:

http://www.youscribe.com/catalogue/ressources-pedagogiques/education/cours/analyse-chimique-et-sensorielle-de-l-huile-d-technologies-de-1405445

https://www.researchgate.net/publication/275952676_Phenolic_Composition_and_Antioxidant_Activity_of_Alimentary_and_Cosmetic_Argan_oil_from_Algeria

https://www.tanargan.com/blog/huile-d-argan-difference/

 

Huile d'argan alimentaire pour les cosmétiques?