Comment est-ce que je choisis ma combinaison d’huiles pour mes crèmes?

Comment est-ce que je choisis ma combinaison d’huiles pour mes crèmes?

Mon premier objectif est d’avoir une combinaison qui soit assez semblable à celle du sébum de la peau.  Ensuite j’aimerais que le mélange ne s’oxyde pas trop vite. Finalement en fonction de l’utilisation de la crème j’aimerais qu’elle reste longtemps en surface et laisse un film protecteur ou au contraire qu’elle pénètre rapidement. Je vous explique donc ici comment je procède:

Le sébum de la peau contient :

  • 60% de triglycérides et d’ acides gras libres
  • 25% d’esters cireux
  • 12% de squalène
  • 2% d’esters de cholestérol
  • 1% de cholestérol

L’huile de jojoba est riche en esters cireux (97%) et l’huile d’olive est riche en squalène.

Dans le mélange de triglycérides et d’acides gras libres il y a une majorité d’acides gras saturés (25% d’acide gras palmitique).  Par définition les acides gras saturés ont leurs atomes saturés en hydrogène, on ne peut plus y ajouter d’hydrogène et donc ce sont des molécules stables.  Les acides gras saturés restent plus longtemps à la surface de la peau et laissent un film protecteur.  Ils permettent une hydratation de surface durable et laisse une sensation d’apaisement et de soin. Principalement les beurres végétaux (huile dont la texture est solide à 20°C) sont riches en acides gras saturés et la sensation de gras reste plus de 10 minutes sur la peau.  Une exception est le beurre de coco qui contient beaucoup d’acide gras saturés courts (acide laurique) et qui pénètre donc rapidement dans l’épiderme.

Ensuite dans le mélange de triglycérides et d’acides gras libres, il y’a des acides gras insaturés. Il faut différencier les acides gras monoinsaturés, tels que l’acide oléique, qui ont une seule double liaison carbone-carbone.  Les acides gras polyinsaturés eux possèdent plusieurs doubles liaisons carbone-carbone. Les polyinsaturés  les plus connus sont les acides gras essentiels tel que Omega 3 et Omega 6 qui ne sont pas produits par le corps (c’est pourquoi on recommande de consommer des huiles riches en acides gras polyinsaturés).  Les acides gras insaturés sont acceptés par les couches plus profondes de l’épiderme et on a l’impression qu’ils pénètrent plus rapidement et donc que l’huile a un touché sec.  Ils ont une action restructurante et réparatrice en profondeur. Par contre, plus un acide gras est insaturé, plus il sera sensible à l’oxydation.  Les facteurs favorisant l’oxydation sont la chaleur et la lumière. On recommande donc de préserver les huiles dans des bouteilles brunes et de ne pas chauffer les huiles riches en acides gras polyinsaturés. Pour les protéger on peut  leur ajouter de la vitamine E ou les mélanger avec des huiles riches en vitamine E.

Donc pour un mélange optimal pour réaliser une crème il faut mélanger les huiles en fonction de leurs acides gras insaturés, mono-insaturé et poly-insaturés. Je vous indique ci-dessous aussi un ordre de grandeur pour les proportions et des exemples d’huiles:

Beurres riches en acides gras saturés (20 à 50% du mélange d’huiles)

Les beurres sont plus ou moins solides en fonction du type d’acides gras saturés.

  • Beurre de Karité
  • Beurre de coco (riche en acide laurique, pénètre rapidement)
  • Beurre de cacao

Huiles riches en acide gras mono-insaturés (50-70% du mélange d’huiles)

Ces huiles contiennent une majorité  d’acides gras monoinsaturés (AGMI), entre 50 et 90%,  mais aussi des acides gras saturés et/ou des acides gras polyinsaturés.

  • Huile de noisette (85%)
  • Huile d’olive (75% AGMI)
  • Huile d’amande (75% AGMI)
  • Huile d’abricot (65% AGMI)
  • Huile d’avocat (50% AGMI)

Huiles riches en acides gras poly-insaturés AGPI (5-10% du mélange d’huiles)

Ces huiles contiennent plus de 50% d’AGPI et s’oxydent facilement. Elles sont généralement assez chères.

  • Huile de bourache
  • Huile de nigelle
  • Huile d’argousier
  • Huile de cameline
  • Huile de chanvre
  • Huile de lin
  • Huile de grenade
  • Huile de graine de céleri
  • Huile de graine de persil

 

Il faut remarquer qu’il y a des huiles qui apportent des acides gras mono-insaturés (AGMI) et des acides gras poly-insaturés (AGPI) et qui peuvent être un bon compromis car elles sont moins chères et pas trop sensible à l’oxydation.

  • Huile de sésame (40% AGMI, 45%AGPI)
  • Huile d’argan (15% saturés, 45% AGMI, 35%AGPI)
  • Huile de son de riz (15% saturés, 40% AGMI, 30%AGPI)

 

Ensuite à vous de jouer et de combiner vos proportions. Si vous voulez une crème plus protectrice vous choisirez une proportion d’acides gras saturés et d’acides gras monoinsaturés plus haute et des huiles plus visqueuses. L’huile de ricin par exemple est visqueuse. Si vous voulez une crème qui pénètre rapidement vous choisirez une proportion de beurre plus basse (de préférence du beurre de coco) et une proportion en huile mono et polyinsaturées plus haute et  des huiles peu visqueuses.

 

Pour ma part je prends une proportion de 20 à 30 % pour la phase huileuse dans mes crèmes. Pour l’hiver où j’ai la peau plutôt sèche ou par une crème de nuit plus riche une proportion de 30% et pour l’été où ma peau est plutôt grasse ou pour une crème de jour et éviter que la peau brille je choisis plutôt 20%. Il faut donc faire une règle de trois (produit en croix) pour calculer.

Soit par exemple si je veux un pot de crème de 50g avec 20% de phase huileuse pour une crème qui pénètre rapidement, je choisis les proportions suivantes: 30% de coco (beurre riche en acides gras saturés), 60% d’olive (riche en acides gras mono-insaturés) et 10% de cameline (riche en acides gras poly-insaturés).

En grammes

  • 0.5*30*20/100 = 3 g de coco
  • 0.5*60*20/100 = 6 g d’olive
  • 0.5*10*20/100 = 1 g de cameline

Pour contrôler: 3+6+1=10g de phase huileuse dans un pot de 50 g, soit 20% de phase huileuse dans ma crème.

Sources:

  • Cours du Dr. Humana (Formation Aromathérapie, Formation Cosmétique)
  • Olionatura
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_gras_insatur%C3%A9
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_gras_satur%C3%A9
Comment est-ce que je choisis ma combinaison d’huiles pour mes crèmes?

2 thoughts on “Comment est-ce que je choisis ma combinaison d’huiles pour mes crèmes?

  1. Merci pour cet article très intéressant. Je trouve également que le choix de l’émulsifiant et des actifs hydratants a un impact sur les qualités d’hydratation et de confort de l’émulsion.

    • Tout à fait, la combinaison de tous les ingrédients joue un rôle. Mais il est possible de réaliser de très bonnes crèmes avec des ingrédients classiques sans dépenser des fortunes en ingrédients « exotiques » ou « marketing ». La phase huileuse restant une partie importante dans une crème je préfère mettre un peu plus d’argent pour choisir une huile de qualité mais polyvalente.
      Bon weekend

Comments are closed.